Clipping de Relações Internacionais

L’Ouganda frappé par un double attentat meurtrier

Posted in Terrorismo by Vinícius Oliveira on 12/07/2010

Le Figaro – 12/07/2010 

Deux bombes ont fait au moins 64 morts dimanche soir dans deux bars de la capitale très fréquentés par les étrangers, alors que la foule s’y était réunie pour suivre la finale de la Coupe du monde. La fête du football a été endeuillée en Ouganda. Deux attentats ont frappé dimanche soir des bars de la capitale Kampala, faisant au moins 64 morts et 65 blessés. Les nationalités des victimes n’ont pas encore été communiquées mais l’ambassade américaine sur place a d’ores et déjà annoncé la mort d’un de ses ressortissants.

Comme partout dans le monde dimanche soir, les Ougandais s’étaient réunis en nombre dans les bars et restaurants du pays pour regarder à la télévision la finale de la Coupe du monde en Afrique du Sud. Les deux engins ont explosé alors que le match touchait à sa fin. Un des attentats visait l’Ethiopian Village, haut lieu de la vie nocturne à Kampala. L’autre a frappé le Rugby Club. La police estime possible que ces attaques aient pris pour cible la communauté étrangère, qui fréquente les deux sites. 

La piste des islamistes somaliens privilégiée 

Les enquêteurs ne disposent pas à ce stade d’indication certaine sur l’identité des poseurs de bombe. Mais pour le chef de la police ougandaise, cela ne fait guère de doute : la double attaque est liée au conflit somalien. L’Ouganda, qui vit dans une relative stabilité, contribue en effet – avec son voisin le Burundi – à la force de paix de l’Union africaine en Somalie (Amisom). Celle-ci a pour mission de protéger le très fragile gouvernement provisoire en place à Mogadiscio. Un engagement qui a valu au pays des menaces récentes des insurgés islamistes Shebab, qui considèrent l’Amisom comme une force d’occupation. Les Shebab, qui contrôlent la plus grande partie de la Somalie, ont fait voeu d’allégeance à al-Qaida. Or le mode opératoire – deux attentats simultanés – évoque la pratique d’al-Qaida ou de groupes armés s’en inspirant. 

Pas plus tard que samedi, le président somalien Sheikh Sharif Ahmed avait fait part de son inquiétude face au nombre croissant de djihadistes étrangers joignant les rangs de l’insurrection islamiste et a dit y voir une menace croissante pour la stabilité dans la région. Parmi les suspects figure également l’Armée de résistance du seigneur (LRA), qui a combattu vingt ans dans le nord du pays avant de se réfugier au Soudan et ailleurs en Afrique centrale, ainsi que les Forces démocratiques alliées (ADF), dont le gouvernement ougandais indiquait en mai qu’elles se regroupaient sans doute le long de la frontière avec la République démocratique du Congo. À Washington, le porte-parole du Conseil national de sécurité de la Maison-Blanche, Mike Hammer, a déclaré que les Etats-Unis étaient «disposés à fournir toute aide requise au gouvernement ougandais». 

 Source: http://www.lefigaro.fr/international/2010/07/12/01003-20100712ARTFIG00275-l-ouganda-frappe-par-un-double-attentat-meurtrier.php 

Comentários desativados em L’Ouganda frappé par un double attentat meurtrier

%d blogueiros gostam disto: